Bienvenue dans ma tête (promis j’ai fait du rangement)

Bienvenue sur l’espace public de ce qui se passe dans ma tête en version simplifiée :).  Y’a plus d’un an maintenant, j’ai eu une grosse prise de conscience écologique et personnelle, j’ai commencé à prendre soin de ma santé, j’ai adopté une alimentation végétalienne,  j’ai décidé de changer ma façon de consommer. Une nouvelle Liza (tadaaaaa !)

Et puis ce nouveau mode de vie responsable que je m’évertue à suivre est venu s’imposer dans presque toutes les discussions que j’entamais avec les gens à la fac, en soirée, dans la rue, dans le métro… Des fois, j’avais l’impression qu’il y avait écrit « ECOLO » sur mon front. Les gens m’interrogeaient pour savoir pourquoi j’avais commandé un plat végétalien au restaurant, pourquoi je me ramenais tout le temps des plats maison à la fac, comment je faisais pour ne pas être carencée, etc.

Youpi ! J’avais des trucs à partager qui pouvaient intéresser les gens et surtout qui va dans le sens d’un mode de vie plus éthique et responsable. L’occasion rêvée de faire réfléchir les gens sur l’environnement, le bien être et plus généralement sur notre système et notre merveilleuse société de consommation qui nous dit qui on devrait être et ce qu’on devrait faire en permanence. C’était il y a 9 mois. La réalité de la fac et de mes autres activités m’ont rattrapé, pas le temps pour écrire un blog pour l’instant (#ministre).

tumblr_lt9t2kyVpK1r20f7fo1_500.gif

Mais surtout je crois que ce n’était pas le moment. J’étais pas prête. J’ai continué à m’informer, à lire des livres, à regarder des documentaires, à avoir des débats avec des gens qui m’ont fait part de leurs opinions qui divergeaient souvent des miennes. Mais surtout, j’ai compris que ce que je pensais sur quelque chose ne devait pas rester figé. J’ai compris que ce que je pense à un instant T et que je considère comme la « vérité » ne le seras peut être pas demain. Et c’est bien comme ça.

Je pensais être quelqu’un ouvert d’esprit. Mais est ce qu’on fait preuve d’ouverture d’esprit quand on ne peut pas concevoir que les autres puissent penser autre chose que ce que nous pensons ? Est ce que penser que les omnivores sont cruels de continuer à manger de la viande après avoir été informé de ce qui se passait dans les abattoirs, c’est faire preuve d’ouverture d’esprit ? Pas vraiment. J’avais des débats mais je débitais les arguments qui étaient devenu ma vérité générale, sans vraiment faire de débat au final… J’imposais ma version, ma réalité à l’Autre, et l’Autre m’imposait sa propre réalité. C’était à celui qui avait le mieux travaillé son argumentation. On n’allait pas aller loin comme ça…

Heureusement et comme à son habitude, ma mère pleine de sagesse m’a gentiment rappelé qu’on ne peut pas imposer son avis aux autres. Chacun peut penser ce qu’il veut et heureusement. La liberté, c’est justement de pouvoir penser ce qu’on veut ! Par contre on peut montrer un chemin possible, qui inspirera peut être les autres à l’emprunter en se l’appropriant.

Mais justement ce chemin que moi j’empruntais et qui pourrait peut être en inspirer d’autres, est ce que moi même j’étais vraiment sûre de celui que j’empruntais ? J’étais en colère, vraiment en colère contre tout ce que j’avais appris et surtout je ne comprenais pas comment j’avais pu passer à côté de tout ce que je venais de découvrir. C’était comme si j’avais vécu dans une bulle de modernité, de confort pendant 20 ans sans me rendre compte que je faisais partie des acteurs principaux des problèmes éthiques, environnementaux, politiques et sanitaires d’aujourd’hui.

Comment ça mes virées shopping chez H&M et Zara sont nocives pour la planète ? Comment ça les animaux sont exploités pour autre chose que leur chair ? Comment ça les shampoings que je me mets sur la tête sont faits à partir de dérivés de pétrole ? Comment ça les déchets que je génère finissent en Afrique ? Comment ça j’ingère des pesticides à chaque repas ? Comment ça, je participe au maintient de conflits armés dans des pays africains pour le contrôle des métaux précieux qui se trouvent dans mon téléphone ?

Bon évidemment, j’ai pas vécu dans une grotte les 20 premières années de ma vie hein, je suis sensibilisée à l’écologie depuis petite… Mais ce que j’avais pas réalisé c’était à quel point je participais à tout ça. A quel point on y participe tous, souvent sans s’en rendre compte.

Alors voilà, qu’est ce qu’on fait quand on découvre que le monde va mal et qu’on participe à tout ça ? Moi, dans un premier temps, j’avais envie de le crier sur les toits, de secouer chaque personne que je croisais dans la rue pour lui dire ce qui se passait. Je partais en discours moralisateur dès que l’occasion se présentait. Pour repartir dans des débats stériles, encore et encore. J’ai commencé à en vouloir à la Terre entière.

giphy-1.gif

Mes humeurs dépendaient des infos que je lisais, tantôt j’étais désespérée par ce que j’apprenais, tantôt je découvrais des initiatives géniales et je voyais à quel point des gens se bougeaient pour créer un monde meilleur. Et puis la colère s’est estompée, aujourd’hui elle n’existe même plus.

Etre en colère contre quelqu’un, c’est comme vouloir lui jeter une boule de feu, on se brûle nous même. C’est pas moi qui le dit, c’est Bouddha. Une révélation cette phrase ! Être en colère ne sert à rien. C’est beaucoup d’énergie gaspillée qui pourrait justement être utilisée de manière plus productive comme participer à changer le monde ! Whaaaa. C’était devenu mon nouveau mantra, la petite phrase que je me répétais sans cesse.

En parallèle à tout ça, j’ai découvert le yoga, la méditation et j’ai lu beaucoup de livres de développement personnel. J’ai commencé à devenir beaucoup plus zen, à dompter la spontanéité de mes réactions, à contrôler mes émotions, à être ouvert aux autres et à leur personnalité, à ce qu’ils pensaient, j’ai commencé à les respecter pour ce qu’ils sont et tout ce qu’ils avaient à m’apprendre de par leur expérience.

La colère a laissé place au calme. L’incompréhension des autres a laissé place au respect. Et le sentiment d’impuissance a laissé place à une boule d’énergie qui veut passer son temps à créer le meilleur demain possible.

anigif_enhanced-buzz-23874-1383162133-28.gif

Ca a l’air simple comme ça (ou pas ?) pourtant ça a pris plus d’un an pour que je sois assise ce soir devant mon ordinateur à écrire ces mots et le moment où j’ai eu cette prise de conscience. Parce que le changement c’est compliqué. L’Homme est naturellement résistant au changement, c’est pas moi qui le dit, c’est la science ! Le cerveau préfère s’en tenir à des schémas familiers, à rester sur les connexions qui se sont déjà créées. C’est déjà compliqué de faire marcher tout le corps humain, mais faudrait en plus pouvoir remettre en cause ce qu’on pense ? Pouvoir défaire tout ce qui a été créé et recommencer ? Nan mais oh !

Heureusement, on peut changer et je vis toute cette transition et cette quête vers un mode de vie qui correspond à mes valeurs comme un saut dans le vide, vers l’inconnu. Au début de ce saut, j’ai laissé tomber les certitudes, j’ai fait le plein de questions et je redécouvre le monde en me laissant inspirer par les gens dont les idées me parlent mais en remettant tout ça en question par les autres être humains géniaux qui pensent différemment !

Aujourd’hui je cherche à trouver un équilibre entre le fait de devoir vivre dans une grotte pour avoir un impact nul sur l’environnement…

Bandeau-grottes-sare-homme-prehistorique.jpeg

…et le fait de vivre comme une étudiante occidentale qui profite de tout ce que la société moderne a à lui apporter mais en ayant pour conséquence de réduire les ressources accessibles pour les autres en les exploitant…

9938de383420f2f7608639522f3cc1b0.jpg

Je veux être ce minuscule être humain à l’échelle de l’Univers qui fait sa part pour créer le monde de demain où vivre de manière confortable ne signifiera pas enlever du confort à quelqu’un d’autre.

Vous me direz que ça n’aura pas vraiment d’impact. Pourtant, ça en a déjà sur moi… Mon mode de vie est beaucoup plus sain, mes relations avec les autres se sont améliorées, je me sens utile et je vis enfin selon mes valeurs. Je comprend enfin l’importance du célèbre « sois le changement que tu veux voir dans le monde » de Gandhi.

Au niveau global, c’est vrai que par exemple mon petit boycott de produits industriels ou animaux peut paraitre dérisoire, mais le mien plus celui de toutes les personnes qui sont déjà éveillées à un mode de vie plus responsable et plus celui de toutes les personnes qui se questionnent et aspirent à être plus écolo (que ça soit pour des raisons d’argent, de santé ou de convictions écolo pures et dures!), vous peut être ? Ça peut faire beaucoup !

Du coup sur ce blog, on va parler mode de vie responsable d’un côté, bien être (que se soit dans la tête ou du corps) de l’autre. Cette prise de conscience écologique est vraiment allée de paire avec une transformation personnelle et je veux vous écrire sur ce qui m’a amenée là où je suis.

Je veux vous parler des documentaires que j’ai vus, des livres que j’ai lus, des expériences que j’ai faites (culinaire notamment miam miam), des personnes que j’ai rencontrées, de ce que j’ai découvert pendant les heures de recherche que j’ai passées à me documenter sur tel ou tel sujet… pour vous exposer ma vision de la vie et si quelque chose vous fait réfléchir, vous fait tilt!, vous inspire, que vous puissiez vous en servir ! Comme je l’ai dit le voyage ne fait que commencer, j’ai de nouvelles questions tous les jours et quel bonheur de ne pas avoir toutes les réponses ! Ca laisse de l’espace. De l’espace à la créativité et à la bienveillance, pour créer demain.

Pour atteindre à la vérité, il faut, une fois dans sa vie, se défaire de toutes les opinions que l’on a reçues et reconstruire de nouveau et dès le fondement tout le système de ses connaissances. René Descartes

Je vous envoie du love et des good vibes !

Liza.

P.S : N’hésitez pas à commenter les articles directement sur le blog ou sur la page Facebook pour avoir vos avis, conseils, astuces, questions sur les différentes questions traitées 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s