Paroles d’une ancienne accro au shopping

Le shopping.

Ce fut le grand amour entre nous deux. Un amour passionnel. Il m’aimait vraiment vous savez ? Il m’offrait sans arrêt des réductions et me disait tout le temps que j’étais belle avec mes nouvelles affaires ! Il était omniprésent dans ma vie. Dans les magazines, les gens parlaient de lui et donnaient des conseils sur les achats à réaliser. Sur les affiches publicitaires et à la télé aussi. Je dépensais pratiquement tout mon argent pour lui, mais quand on aime on ne compte pas, nan ?

J’étais heureuse à déambuler tous les week-end entre copines dans les rayons des magasins. Il faut dire qu’il sait vraiment y faire avec l’ambiance, il fait toujours en sorte qu’il y ait une lumière agréable, et à chaque magasin son style de musique ! Même quand je n’étais pas dans les centres commerciaux, je le retrouvais sur le net, wish list et cie, livraison en 48h.

soldes2.jpg

Mais un jour tout a viré au drame ! Au début, je voulais pas le croire, j’avoue que j’étais un peu dans le déni… Mais qui aurait pu croire que mon grand amour, la source de mon bonheur, cachait une part si sombre ? Je découvrais qu’il exploitait femmes et enfants pour faire produire les vêtements de mes marques préférées, qu’il polluait les rivières de villages à l’autre bout du monde et qu’il intoxiquait les gens à cause des produits dangereux utilisés pour teindre les vêtements (et qui par ailleurs se retrouvaient au contact de ma peau quand je les porte).

Alors évidemment, il s’est défendu hein!, Il m’a dit à l’oreille qu’il faisait ça parce qu’il m’aimait, qu’il faisait ça pour moi ! Mais j’ai compris… j’ai compris, qu’il n’était en fait qu’un manipulateur, qui, à travers toutes ces sollicitations d’achats me disait « hein hein, tu n’es toujours pas assez bien, essaie encore ! Achète donc autre chose pour continuer à m’enrichir, tant pis si ces vaux-rien crèvent, ils me coûtent pas cher et ne me poseront aucun problème vu qu’ils sont à l’autre bout du monde ahhahahahahah (avec un rire diabolique) ». Et un jour il m’a clairement avoué : « ahah, mais oui ma petite il faut remettre les pieds sur Terre, tu croyais quand même pas que j’allais te fournir autant de vêtements à bas prix sans que quelqu’un en paie les conséquences, quand même ? » 
Alors j’ai mis fin à la relation, hein, ça va de soi. Sans regret aucun, à part celui de m’être fait berner pendant tant d’années.
______

Bon, c’est pas que je suis rancunière en amour, mais maintenant je mets en garde les autres parce que je sais qu’il est sournois et a beaucoup d’influence… surtout qu’il est soutenu par le gouvernement et certaines entreprises. Bah oui, il participe à la croissance, alors ils l’ont à la bonne, le shopping !

Mais moi, je vous le dis, vous valez mieux que ça ! Vous n’êtes pas vos vêtements, ni toutes les autres choses que vous possédez. Vous êtes VOUS et je ne doute pas un instant que vous soyez INCROYABLE. Vous n’avez pas besoin d’avoir encore 5 t-shirt soldés, 4 jeans soldés, 3 vestes soldées, 2 colliers pas soldés (bah oui faut bien craquer un peu), un lave linge soldé, un lecteur dvd soldé et des bigoudis soldés (bah quoi ça pourrait me servir dans une autre vie ?) pour ÊTRE quelqu’un. Bref, même tout nu ou habillé en sac poubelle vous êtes quelqu’un (incroyable découverte, je sais !).

L’argent que je ne dépense plus en shopping me sert maintenant à autre chose, comme à voyager, à aller voir un spectacle, un concert, aller au restau ! Et tout le temps que je ne passe pas dans les magasins, je le passe à faire des choses enrichissantes. Aaaah que c’est bon de vivre des moments, au lieu de passer du temps à acquérir des objets. 

Je me sens libre. Pourtant, avant je pensais déjà que j’étais libre. Bah oui quoi, j’étais libre d’acheter ce que je voulais et où je voulais et j’avais tellement de choix ! Mais elle est où la liberté quand c’est quelqu’un qui tire les ficelles de mes choix ? 

La liberté ne réside pas dans ma capacité à acheter n’importe quel objet, notamment parce qu’il est moins cher en période de soldes mais dans ma capacité à faire la différence entre mes désirs et mes besoins. Ça parait simple comme ça, mais combien de fois mon cerveau a élaboré des stratagèmes pour me convaincre que OUI j’ai vraiment besoin d’acheter ce vernis à ongle rouge alors que j’en avais déjà 4 pratiquement identiques à la maison !?

fausses excuses shopping.jpg
Comme dans mon article sur les réseaux sociaux, je pense encore une fois que la clé est d’être honnête avec soi même. Pourquoi est ce que je veux tant l’acheter ? Qu’est ce que ça va m’apporter, honnêtement ? Y’a pas un p’tit problème de confiance en soi qui se cache là ? Qu’est ce que je veux prouver à qui en achetant tout ? Est ce qu’il ne vaut pas mieux acheter des vêtements moins souvent, mais de meilleure qualité ou alors d’occasion ?

BREF pour résumer,

Faites l’amour, le vrai, pas les magasins.

Une ex-amoureuse du shopping.

Une réflexion au sujet de « Paroles d’une ancienne accro au shopping »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s