Accepter et aimer son corps : témoignage perso et conseils

18/06/2017

L’été est là. Et si cette fois on n’écoutait pas les magazines et la pub ? Et si cette fois on ne se mettait pas la pression pour maigrir, pour se muscler pour les vacances ? Je me souviens que moi j’avais l’habitude d’acheter tous ces magazines qui écrivaient sur les régimes du moment, sur les aliments minceur ou sur les vêtements tonifiants. Ah ! Et je me rappelle de cette motivation qui me gagnait dès le nouvel an passé. C’est bien connu, il faut perdre ce qu’on a gagné à Noël pour être prêt(e) pour la plage. Je voulais avoir les mêmes abdos bien dessinés et les fesses bien rebondies de toutes ces filles qu’on voit à la télé, à la pub ou sur les réseaux sociaux.

Je n’avais beau avoir aucun kilo à perdre, je me trouvais grosse. Je détestais cette cellulite sur mes fesses et cuisses et j’ai lutté contre avec acharnement en utilisant des crèmes, en faisant des massages. J’ai détesté mes oreilles, que je trouvais trop grandes et trop décollées ! J’ai détesté mes doigts que je trouvais boudinés et tordus. Je rêvais de longs doigts fins et je détestais ma poitrine que je trouvais si petite ! Et surtout, il ne fallait pas que quelqu’un sache que j’étais complexée (vous vous rendez compte du chemin parcouru puisque je publie ça ici ;), si l’ancienne moi savait qu’elle allait publier tout ça sur un blog elle ne le croirait pas ahah.

À cette époque, je me scrutais constamment dans la glace pour détecter mes défauts et m’assurer qu’ils étaient camouflés. Chez les autres, je traquais ce qui me dérangeait chez moi pour me comparer et me rassurer : « ah ouf elle aussi c’est comme ça » ou « ah bah elle c’est pire, moi c’est pas autant nan ? » ou alors j’étais justement jalouse et me disais « oh si seulement moi aussi j’étais comme ça, tous mes problèmes disparaîtraient ». J’avais un rapport tout à fait conflictuel avec mon corps et je détestais de n’être pas assez ceci ou cela. Je me disais qu’une fois que j’aurai des abdos en béton tout irait bien. Bah oui, évidemment !

accepter son corps.jpg

J’ai complètement changé ce rapport à mon corps quand je me suis intéressée au développement personnel. Je me suis rendu compte que j’avais de sérieux problèmes de confiance en moi. Le genre de chose qui ne se voit pas parce que je ne suis pourtant pas quelqu’un de timide et que je suis à l’aise pour parler devant un public. En fait, ça concernait particulièrement mon corps. Je m’étais identifiée à lui et je pensais que ma valeur dépendait de ce que les autres allaient penser de mon apparence. Si aujourd’hui je pouvais parler à cette ancienne moi qui n’avait pas confiance et qui n’arrivait pas à accepter son corps tel qu’il était, voilà ce que je voudrais lui dire.

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Je voudrais te dire en premier lieu qu’il est important que tu arrêtes de trainer avec des personnes qui te rabaissent ou t’utilisent pour se sentir supérieures. Entoure toi de personnes bienveillantes, mieux vaut être seule que mal accompagnée ! Personne n’a le droit de te juger. Surtout pas ton apparence. Et n’oublie jamais que si quelqu’un te critique ça vient forcément d’un manque de confiance en elle-même. Parce que quand on est bien dans sa peau on n’a pas besoin de critiquer. Quand on le fait, c’est pour traquer les défauts des autres là où nous même il nous manque de la confiance, pour se rassurer. Alors que ça soit compagnon, parent, ami, ne te laisse pas juger !

N’attends pas non plus qu’on vienne te sauver parce que la seule personne qui le peut, c’est toi même. La terre entière aura beau te dire que tu es belle, tu auras beau être élue miss Univers, si tu ne t’aimes pas toi même alors la reconnaissance de n’importe qui n’y apportera rien qu’un peu de regain temporaire. Tant que tu n’acceptes pas ton corps tel qu’il est, chercher de la reconnaissance ailleurs est aussi inutile qu’essayer de nettoyer de l’huile avec de l’eau.

Tu es beaucoup plus qu’un reflet dans le miroir, tu es tellement plus qu’un être humain qui doit se conformer à quelque chose qu’il n’est pas. Il est plutôt de ton de ton devoir de laisser exister la belle personne unique que tu es. Il y a autant de corps et de visages que de personnes sur terre et tu voudrais ressembler à un modèle unique ? ahahahahahah. Fais de cette chose que tu n’aimes pas ton atout, ta spécificité, c’est ce qui te rend unique.

Je voudrais aussi te dire que tu n’es pas née avec toutes les convictions et perceptions que tu as aujourd’hui, ce sont des choses que tu as apprises en fonction de ce que tu as vécu et de ta sensibilité. Tu as peut-être été blessée, humiliée, harcelée ? Par quelqu’un ou des personnes en particulier ou alors tout simplement par le modèle de référence de notre société ? Celui qui veut tout faire pour nous faire ressembler à un standard, qui met en exemple ces femmes et hommes dans les pubs retouchées au photoshop ?

Tu peux changer et inverser les schémas mentaux que tu as acquis. Si tu te répètes constamment que tu es moche, évidemment que tu vas en être convaincue, parce que tu t’identifies à tes pensées ! Si tu te répètes que tu es exactement comme tu dois être et que tu es belle là tout de suite maintenant sans avoir rien à changer, tu auras la lucidité pour comprendre que tu n’es pas ton corps, mais tellement plus, même si ça prend un peu de temps.

Alors dès que tu te surprends à dire du mal de toi même, prends le temps de le remarquer « tiens je recommence encore à me critiquer » et change de comportement ! Ne te dis pas « oh nan je suis nulle je me critique encore j’y arriverai jamais » mais juste remarque le et change immédiatement de comportement. Au fur et à mesure le schéma sera inversé, peu importe le temps que ça prend. Tu peux aussi essayer de noter sur un papier une phrase qui a du sens pour toi et le brûler pour symboliser ce nouveau chemin que tu entreprends pour accepter ton corps.

Donne toi de l’amour ! Regarde toi dans la glace, regarde ton corps et dis toi que tu es belle. Même démaquillée, même avec les cheveux gras, même avec des cernes, mêmes avec des boutons, même avec ces parties du corps que tu n’aimes pas chez toi. Tu es belle tout entière, exactement comme tu es.

En fait, tu es même un miracle ambulant. Ce corps qui transporte ton âme… Ces jambes qui te portent, ce coeur qui bat et qui ne s’est jamais arrêté une seule fois (!!!), ces poumons qui te donnent suffisamment d’air, ces doigts qui te font caresser la vie, ces yeux qui saisissent les instants et la beauté du monde, ce cerveau qui te donne la capacité de réfléchir, tous ces organes en toi qui font que tu vis ! On ne se rend vraiment pas assez compte du miracle ambulant qu’est le corps humain. Est ce que tu y avais déjà réfléchi ?

On prend trop souvent le corps et ses capacités comme acquises. Ce n’est que lorsqu’on tombe malade, qu’on a mal au dos ou qu’on se casse quelque chose qu’on se rend compte à quel point il nous porte au quotidien.

love-your-body.jpg

 

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Alors moi j’ai commencé à lui dire merci. J’ai commencé à adopter une attitude bienveillante envers lui, même si je n’étais pas convaincu de la méthode au début…

Surtout que moi tu sais, je viens de loin. J’avais beaucoup de mal à sortir sans maquillage. J’avais peur de croiser quelqu’un que je connaissais. Je faisais du sport non pas parce que j’aimais forcément ça mais parce que je voulais transformer mon corps. Je voulais ressembler à des modèles bien précis de filles qui postaient des photos sur les réseaux sociaux. À l’époque j’enregistrais ces photos et m’en servais même de motivation.

Et puis progressivement, j’ai appris à aimer mon corps tel qu’il est maintenant. J’ai compris qu’au lieu d’avoir une relation conflictuelle avec lui je devais tomber amoureuse de lui et l’aimer inconditionnellement. Même si quelqu’un est là pour constamment  répéter qu’on est beau tant qu’on ne le croit pas nous-mêmes, ça ne sert à rien. Je me regardais et j’éprouvais de plus en plus de gratitude par rapport à ce que mon corps me permettait de faire. Je lui ai dit merci, de plus en plus souvent. Je me répétais que j’étais belle comme j’étais. Et progressivement, en changeant mes pensées, j’ai commencé à prendre confiance. Et prendre confiance, c’est s’accepter et s’aimer. C’est être son propre meilleur ami et reconnaître qu’on s’aime non pas pour comment on a l’air mais pour ce qu’on est vraiment, tout au fond de nous.

Mais tu vas me dire que la beauté intérieure c’est du bullshit, et je ne t’en veux pas, dans une société comme la nôtre où tout repose sur l’apparence, difficile de se sortir ces idées de la tête alors soit, continuons sur la beauté extérieure.

Je suis convaincue que se trouver belle/beau n’est pas une question d’arriver à avoir un certain physique, mais plutôt une question d’arriver à aimer son corps là, tel qu’il est tout de suite. Être beau ce n’est pas seulement répondre à des critères physiques très précis, mais c’est toute l’attitude, toutes les mimiques, le regard, le sourire qui entre en jeu. Tout le monde est beau à sa façon. Il n’y a pas une beauté, mais 7 milliards.

Les critères établis de la beauté physique sont très subjectifs et si ils changent en fonction des pays et des époques c’est bien qu’ils ne sont pas universels… Ce qui l’est c’est la beauté intérieure, et c’est pas du bullshit de bisounours, si vous souriez avec votre âme, croyez moi que vous allez rayonner et peu importe la façon dont vous êtes habillée, comment sont vos doigts de pied ou votre nez, vous allez être magnifique, parce que c’est votre éclat qui sera perçu dans votre présence tout entière.

J’en vois déjà venir me dire pour ceux qui me connaissent « oui mais toi c’est facile tu n’as pas 20 kilos à perdre ». Hé bien je vais vous dire que même les personnes que vous trouvez les plus magnifiques de la terre n’aiment pas forcément leur corps. Combien de témoignages de mannequins j’ai lus qui ne se sentent pas en confiance dans leur corps ? Alors qu’eux même représentent les standards de beauté ! Encore une fois et je le répèterai encore, la seule personne qui peut décider d’aimer son corps, c’est nous même.

Attention, s’accepter comme on est ne veut pas forcément dire se ficher de notre apparence. On peut avoir accepté son corps et vouloir prendre soin de soi : mettre des habits qui nous mettent en valeur, se maquiller, etc. Le tout est de savoir pourquoi on le fait et que ça soit un choix et pas une obligation vitale pour pouvoir sortir. On peut aussi se trouver beau/belle tel que l’on est mais avoir envie de modifier son corps, pour des raisons de santé. Par exemple, je ne vois pas de mal à aimer faire du sport et à vouloir se muscler, tant que ça reste dans une démarche bienveillante où on le fait pour soi, pour sa santé ou parce qu’on aime ça et pas pour pouvoir poster des photos sur les réseaux sociaux ou avoir des abdos pour aller sur la plage. Il faut se demander pourquoi on le fait. Pour soi même ou pour les autres ? À répondre avec honnêteté !

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Il y a deux ans je suis partie en Erasmus et j’ai pris quelques kilos. Et je ne m’en étais même pas rendu compte jusqu’au passage sur la balance chez mon médecin.. Parce que vous savez quoi? Je me trouvais belle. Ce que je regarde n’est plus mon poids ou mes formes mais comment je me sens à l’intérieur et ce que je dégage, ce dont j’ai envie, c’est de sourire avec mon corps tout entier.

Il se trouve que si j’avais pris ces kilos, c’est parce que je mangeais beaucoup de nourriture industrielle et parce que mon principal moyen de déplacement était la voiture. Quand je suis revenue en France, je suis retombée dans ma routine saine et tout est redevenu à la normal mais je ne me suis jamais dit « olala je dois vite perdre ces kilos » en culpabilisant comme une malade.

J’ai eu une approche très positive et au lieu d’avoir été en colère contre mon corps je lui ai dit « c’est vrai que je t’ai un peu malmené, ne t’inquiète pas on reprend les bonnes habitudes ! » C’est seulement avec une démarche bienveillante que l’on pourra accepter son corps tel qu’il est et en retour une acceptation de son corps nous donne envie d’en prendre soin. Un corps change. Tout le temps. Constamment. Et c’est totalement normal. Le tout est de réussir à l’accepter et comprendre que le corps est notre ami et pas notre ennemi.

Aujourd’hui, je sais que je suis tellement plus que mon corps. En fait, je me suis rendue compte que je pourrais avoir n’importe quel corps, je pourrais être la même. Avoir la même assurance, la même joie de vivre que j’ai maintenant. Je m’en suis rendue compte parce que par rapport à mes 17 ans, je n’ai pas changé tant que ça physiquement mais ce qui a changé c’est la perception que j’ai de mon corps. Alors qu’avant, je ne me trouvais pas assez musclée, pas assez mince, pas assez… TOUT, aujourd’hui je me trouve belle exactement comme je suis.  Aujourd’hui, j’adore même toutes ces choses que je n’aimais pas chez moi, parce que j’ai compris que c’est ce qui fait que je suis moi, et que je suis unique. Aujourd’hui, je pourrais me balader et faire mes courses habillée en sac poubelle :). Aujourd’hui, je n’ai pas peur de vieillir et j’accueille avec bienveillance tous les changements de mon corps. Donc pendant ces cinq années rien n’a changé à part la perception que javais de mon corps, comme quoi, tout est dans la tête ;).

Vous avez remarqué, pas vrai, que les personnes qui ont les cheveux bouclés aimeraient avoir les cheveux lisses et que les personnes qui sont grandes aimeraient être petites et inversement ? Et que les personnes aux cheveux bruns auraient aimé les avoir blonds, etc… C’est bien pour vous dire que peu importe comment vous êtes, vous trouverez toujours quelque chose à redire, et ça se passe toujours dans votre tête, alors acceptez vous tel que vous êtes !

Votre plus bel accessoire est votre confiance en vous parce que c’est ce qui vous fera rayonner. Alors redressez vous, soyez heureux et fier d’avoir gagné la course des spermatozoïdes et d’être sur Terre ! C’est aussi votre sourire qui reflétera votre joie et votre ouverture aux autres. Je suis sûre que vous connaissez quelqu’un de très beau mais qui paraît froid et distant. Cette personne a beau répondre aux critères standards de beauté, il n’empêche qu’elle ne dégage rien, si elle ne sourit pas de l’intérieur…

Alors soyez beau/belle avec votre sourire et aimez vous. 🙂

▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼

Mes humbles conseils pour accepter son corps

Si j’ai pris le temps d’écrire cet article c’est bien parce que j’ai un message à vous faire passer : vous êtes magnifique là, maintenant, tout de suite. Mais je sais que vous n’allez pas me croire… parce que si vous avez bien lu l’article vous avez compris que vous êtes la seule personne qui peut changer votre perception des choses ! Voici mes humbles conseils pour accepter votre corps et être bien dans votre peau, c’est en fait tout simplement ce que j’ai mis en place dans ma vie il y a quelques années quand j’en étais encore à une relation conflictuelle avec mon corps…

> Être bienveillant envers soi-même : se répéter un mantra que vous aurez choisi « je suis bien exactement comme je suis », « ma beauté ne dépend pas de mon physique mais de l’attitude que je dégage, je souris de l’intérieur », parler à son corps (mais non vous ne serez pas fou, toute façon faites le dans votre tête, personne n’en saura rien, ça reste entre nous 😉 ) Mangez sain, dormez bien, ne buvez pas trop d’alcool, réduisez et arrêtez la cigarette si vous le pouvez (ce dont je ne doute pas un instant puisque les propres limites qu’on se met sont celles que l’on s’impose 😉 ). Un esprit sain dans un corps sain, quoi ! Ne soyez plus en guerre contre votre corps. Identifiez les zones que vous n’aimez pas et demandez vous pourquoi. Parlez lui, dites lui des choses gentilles. Embaumez d’amour chaque partie de votre corps et n’arrêtez pas tant que vous n’êtes pas totalement convaincu que vous êtes exactement comme vous devez être.

> Progressivement faire des choses qu’on n’ose pas : sortir sans maquillage, porter des vêtements qu’on ne se considère pas « dignes » de porter, se mettre en maillot sur la plage. Le but c’est d’être prêt à sortir habillé d’un sac poubelle à la fin, parce que même habillé en sac poubelle votre valeur est intacte et vous êtes beau/belle 🙂

> Prendre un temps pour soi. Au moins une fois par semaine, prenez un moment pour vous : un masque, un bain parfumé avec des bougies (oui, bon c’est pas écolo mais ça fait du bien…), un auto-massage (de la tête, du visage, des jambes), une sortie chez le coiffeur. Se reconnecter à son corps et en prendre soin est super important !

> Arrêter de faire des suppositions. Non les autres ne sont pas constamment en train de surveiller comment vous êtes et de quoi vous avez l’air. Et si ils sont en train de le faire, c’est justement parce qu’eux même se font les mêmes soucis que vous ! La vérité c’est que chacun ne se préoccupe que de son nombril et quand on regarde les autres ce n’est que pour se comparer et pour se rassurer.

>  Ne pas chercher la reconnaissance chez les autres. Vous allez sortir, vous vous faites beau/belle et vous espérez un compliment de votre copain/copine ou des amis que vous retrouvez. Vous êtes déçu si personne ne vous dit rien, parce que bordel vous avez mis plus d’une heure à vous préparer ! Ce genre de reconnaissance n’est qu’éphémère et ne correspond qu’à une version de vous mise en valeur et peut être faussée de vous. J’ai été assez étonnée que mon copain me dise que j’étais belle précisément quand j’étais démaquillée, les cheveux pas coiffés. Je me disais « mais comment il peut penser ça ? On dirait que je suis passée dans un sèche linge ! » Mais aujourd’hui je comprends et je sais que c’est un beau message qu’il m’a fait passer parce qu’il faisait ce que moi je n’arrivais pas à faire : m’aimer comme je suis peu importe mes vêtements ou l’état de ma tête. Ne vous préparez pas pour les autres, faites le pour vous. Ne cherchez pas la reconnaissance chez les autres, donnez la vous même.

> Arrêter de juger et critiquer les autres. Arrêtez de ressentir de la jalousie en présence de quelqu’un que vous trouvez beau/belle et arrêtez de critiquer les personnes, vous et moi on sait maintenant que lorsqu’on nuit à quelqu’un c’est tout simplement parce qu’on ressent une forme d’insécurité. Il y a assez de place pour la beauté de chacun. Quand vous ressentez cette pointe de jalousie, dites vous « je la trouve magnifique, elle rayonne, c’est vrai et je suis heureuse pour elle, chacun est unique elle a sa propre beauté et j’ai la mienne, aucune n’est mieux ». Quand vous recommencez encore à critiquer quelqu’un dites vous « j’arrête de rejeter mon insécurité sur cette personne, tu es magnifique comme tu es, ce sont ces choses particulières qui font que tu es unique ».

> Laissez les remarques des autres glisser sur vous. N’oubliez jamais que personne n’a le droit de vous juger. Si quelqu’un vous donne un cadeau et que vous n’en voulez pas, vous ne l’acceptez tout simplement pas, n’est ce pas ? Alors vous pouvez faire pareil pour les remarques, critiques des autres, refusez les. Tant que vous ne les acceptez pas, ils ne pourront pas vous toucher. Et rappelez vous que si ces personnes sont méchantes, même involontairement, ça part d’une insécurité en eux. Chacun ses problèmes… Il y aura toujours quelqu’un pour vous critiquer, vous rabaisser. Ce n’est qu’un moyen pour cette personne de se rassurer. Alors au lieu de vous sentir gêné, frustré, triste, en colère, soyez bienveillant envers cette personne et dites vous qu’elle aussi fait face à ce manque d’amour propre et qu’elle ne fait pas ça contre vous.

> Ne pas confondre savoir se mettre en valeur et ne pas avoir confiance. Le but ce n’est pas de se promener en sac poubelle une fois que vous aurez accepté votre corps tel qu’il est. C’était juste pour vous faire comprendre que notre valeur ne dépend pas de ce qu’on porte au quotidien. Apprenez à repérer les formes d’habits et les couleurs qui vous vont bien pour vous sentir encore plus en confiance. Quoi de mal à vouloir se mettre à son avantage ? Le problème c’est quand ça devient maladif et qu’on met 1h avant de sortir à hésiter sur comment on s’habille parce qu’on se demande ce que les autres vont penser. C’est comme le maquillage, je pense que ce n’est pas un problème d’en porter puisqu’il est évident que le maquillage sublime, le problème c’est de n’être pas capable de sortir sans et de se trouver beau/belle sans.

> Parler à l’ancien/ne vous. Rassurez l’ado ou l’enfant que vous étiez sur ses insécurités, soyez l’adulte ou la grande soeur/ frère que vous auriez voulu avoir à ce moment là pour vous conseiller et vous dire à quel point vous êtes beau/belle juste comme vous êtes.

> Méditation et gratitude. Dans le cas de l’acceptation du corps, je pense qu’un scan peut être particulièrement efficace. Allongez vous par terre et passez en revue chaque partie de votre corps en partant du bout de vos doigts de pied au sommet de votre crâne. Le but est de sentir ce qui se passe en vous. Profitez en pour exprimer de la gratitude pour ce corps qui fonctionne et qui fait que vous êtes en vie !

> Se reconnecter à son corps à travers une activité sportive qu’on apprécie. Faites ce qui vous plait, pas ce que vous voulez montrer aux autres, faites quelque chose pour vous ! Attention à ne pas retomber dans le piège de la compétition que l’égo nous impose : dans le yoga beaucoup essayent de faire des positions pour les publier sur les réseaux sociaux. Pourquoi le faire ? Pour montrer qu’on est souple ou qu’on sait faire quelque chose de particulièrement difficile ? Mauvaise idée… ça renforce l’idée que l’apparence est important. Toujours se demander pourquoi on fait quelque chose et vérifier si c’est guidé par notre égo.

> Accepter que son corps change. Tout change. En permanence. Le corps n’y échappe pas et vouloir lutter contre le temps est vain. Alors au lieu de passer du temps à tout faire pour continuer à rentrer dans cette jupe que vous portiez il y a 10 ans, avant cette grossesse, avant cet accident, avant cette maladie, avant cette prise de poids. Au lieu de passer votre temps et dépenser votre argent dans des crèmes anti-ride/anti-cellulite etc acceptez tout simplement que votre corps évolue et change. Ce n’est que la preuve que vous avez vécu, et quelle chance !

J’espère que ces petits conseils vous aideront, n’hésitez pas à les adapter pour vous et à expérimenter des choses :). C’est normal si ça prend du temps, comme n’importe qu’elle relation, ça demande du temps d’en construire une solide, même quand cette relation est avec vous même. Prenez le temps qu’il faut et soyez dans une démarche positive. Soyez votre meilleur ami. Ne vous laissez pas piéger par ce que la société vous dit. Arrêtez de croire que vous devez répondre à un certain modèle, vous êtes unique et c’est merveilleux.

message-aimer-son-corps-images-photos-gratuites-libres-de-droits-1560x1040.jpg

_____________________________________

Je suis récemment tombé sur cette chaîne Youtube qui interview des femmes sur leur rapport à leur corps. Il y a plein de témoignages, peut être que vous pourrez vous retrouver dans l’une d’elles et que ça pourra en aider certaines à se rendre compte que vous n’êtes pas seul/e et que ce sont plutôt les personnes qui ont zéro complexes qui sont rares 😉 !

Si vous ne connaissez pas, je vous laisser découvrir le projet The Atlas of Beauty. Mihaela Noroc, photographe roumaine a parcouru le monde entier et a cherché à capturer la beauté des femmes qu’elle a rencontré pour montrer que la beauté n’est pas unique et ne répond pas à un standard particulier. À chaque photo est associée une petit bout d’histoire de la personne. Un vrai hommage à la diversité.

Et sinon, écoutez cette chanson et lisez les paroles, j’aurais vraiment pu les écrire tellement ça me parle, « beautiful girl » de Sara Bareilles ♡

Avec toute ma bienveillance.

Keur keur

Autres articles à lire sur le blog

Paroles d’une ancienne accro aux réseaux sociaux
10 conseils pour manger sain
Révolution dans ma salle de bain !
Paroles d’une ancienne accro au shopping
Minimalisme : pourquoi je me suis débarrassé de 60% de mes possessions
Détox digitale

 

4 réflexions au sujet de « Accepter et aimer son corps : témoignage perso et conseils »

  1. Merci beaucoup pour ce bel article ! Cà fait vraiment du bien de lire ceci. Tu as tellement raison et çà peut paraître évident. Il faut se laisser le temps je suppose…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s