C’est décidé, je pars faire un tour de l’Europe écolo, zéro-déchets, végane, positif en solo !

Pourquoi partir ?

Youhouuuu après des heures à rêver, après des heures à lire des témoignages de filles voyageant seules, je me décide enfin à partir !

J’ai envie de me perdre. J’ai pas envie de savoir quelle heure il est, ni quel jour on est, ni ce que je vais faire demain. Je veux sauter à pied joint dans le vide, un sourire aux lèvres, le coeur qui bat et voir ce que la vie a prévu pour moi.

Vous savez cette chose qu’on a peur de faire mais qu’on sent tout au fond de nous qu’on en a vraiment envie ? Cette énergie qu’on sent dans notre ventre, notre coeur qui s’emballe un peu, les images qui défilent dans notre tête parce qu’on s’y voit déjà, toute notre attention qui est absorbée quand on écoute les autres parler de cette chose…

Cette envie qu’on ressent et quand on se dit « wahou j’aimerai tellement le faire mais j’oserais jamais… » C’est exactement comme ça que je me sentais il y a encore quelques mois. Je vous raconte le pourquoi du comment ici, j’espère inspirer les gens à s’écouter, à se dépasser et faire ces choses qu’on n’ose pas forcément à cause de la peur de sortir de sa zone de confort. J’espère aussi inspirer à voyager autrement, de manière plus écolo, ouverte, positive !

Une envie de voyage

J’avais envie de partir un peu sans savoir où j’allais. Je ne pensais pas partir seule à la base. En fait, pour moi c’était même inconcevable. Partir seule, pour moi, c’était dangereux, c’était s’ennuyer, c’était ne pas pouvoir partager avec quelqu’un ce que je vis sur le moment… enfin bref le genre de truc que je ne pourrais jamais faire.

Mais disposant de 3 mois de vacances et d’argent mis de côté, j’avais envie de partir ! Alors j’ai bien essayé d’embarquer avec moi mon copain, des  amis, ma famille… Personne n’était disponible pour partir quand moi je pouvais, personne ne voulait voyager de la façon dont je voulais. Mais j’avais VRAIMENT envie de partir, donc c’était soit je restais chez moi à attendre sagement que quelqu’un soit dispo pour m’accompagner, soit je partais seule et goûtais à la liberté ! Ça me faisait peur mais je sentais que j’en avais envie tout au fond de moi et que la seule chose qui me retenait c’était la peur.

Dès que quelqu’un parlait de voyages solo je l’enviais tellement… je me disais « si seulement je pouvais avoir le courage (et le temps, et l’argent 😉 ) de faire ça ! ». Puis je me suis rendu compte que rien ne m’empêchait de faire la même chose à part les barrières que je me mettais moi même ! Alors j’ai décidé de bouger.

J’étais très inspirée par une amie qui est un peu ma référence en terme de voyages solo (tu vas te reconnaître ❤ ) et j’ai commencé à lire des livres de récits de voyages, notamment ceux de Sara Marquis qui sont juste WAHOU, elle voyage seule dans des conditions souvent extrêmes, j’adore sa détermination et le rapport qu’elle a avec la vie et la nature.

J’étais aussi inspirée par le  récit d’une des traversées à vélo des Etats Unis de Rob Greenfield (qui est une de mes plus grandes inspirations !!! ) pour promouvoir un mode de vie à faible impact sur l’environnement. Inspirée aussi par Milan Bihlmann et de Muammer Yilmaz qui ont fait le tour du monde en 80 jours sans dépenser un seul centime.

Et maintenant mention spécial pour tous ces blogs de voyage qui m’ont aidé à franchir le pas ! J’ai lu plein de blogs de voyages de filles solo : Voyages et Vagabondages, Little GypsyLa fille voyage, L’Oiseau Rose… Il y a aussi un groupe Facebook « We are backpackeuses ! » qui est un groupe regroupant beaucoup de voyageuses solo ou non, et il y a plein de conseils, de partage, de motivation et d’entraide. Bref tout ça m’a décidé.

C’était comme si au fond je savais que j’avais besoin de partir, que j’allais le faire mais que j’avais besoin de m’en persuader. C’était comme un processus lent mais sûre. Comme la petite graine qui grandit petit à petit quand on l’arrose. C’est un peu comme quelque chose qu’on ne peut pas éviter, on sent que c’est ce qui doit se passer et tout se met en place pour que ce soit le cas. Quand on s’écoute.

Un matin, je me suis décidée. Je ne l’ai dit à personne pendant un petit moment. J’avais besoin de le garder que pour moi. De le laisser mûrir en moi. Écouter ce dont MOI j’avais envie et pas me laisser influencer par ce que les autres disaient. Parfois il faut garder ses projets secrets pendant un moment, juste pour soi, pour les faire grandir.

Alors j’ai gardé ça pour moi un petit moment et j’ai continué de rêver. Je rêvais de ces moments où je pourrais faire de longs trajets en train ou en bus, à regarder les paysages pendant des heures et à refaire le monde. Je rêvais de longs moments de silence, d’espace. Puis de moments plein de vie à rencontrer pleins d’humains incroyables, à échanger sur tout ou rien. À croiser des gens qui me raconteront leur histoires. Je voyais aussi à présent ce voyage comme l’occasion de voir à quel point je pouvais compter sur moi même.

Moi qui aimait pourtant contrôler les choses, j’ai commencé à rêver d‘inconnu. Je veux retrouver cette sensation de perte de repères quand on arrive dans un nouvel endroit. Je veux être chamboulée. Je veux être perdue. Je ne veux pas avoir de programme. Je veux me laisser porter par la vie, par le courant et me laisser porter par la vague. Je veux entrer dans une tempête, sentir la pluie, le soleil, le vent et voir ce qu’il reste de moi après. Je me sens comme un morceau de tissu avec plein de tâches qui s’apprête à passer à la machine à laver. On verra bien quelles tâches persistent et quelles sont celles qui seront parties. Je veux me perdre pour mieux me retrouver. Je veux être seule. Pour aller un peu plus à la rencontre de moi même.

Ce qui m’a fait le plus hésiter c’était la sécurité, la peur de se faire agresser, la peur de l’autre au final. Mais les récits de toutes les blogueuses que j’ai lu m’ont rassurés et je me rends bien compte qu’il peut m’arriver n’importe quoi en bas de chez moi aussi. Il suffit que je fasse des choses de bons sens. Je ne me promènerais pas à 3h du mat en mini-jupe et des billets de 50€ qui dépassent de mes poches, c’est promis. Faire confiance en l’autre tout en sachant se protéger et suivre son instinct, parce qu’il se trompe rarement.

Je suis prête. Plus le voyage approche plus j’ai ces mélanges de sensations qui sont si agréables. La peur se mélange à l’excitation. Je ressens que j’ai fait le bon choix. Je sais que si j’avais écouté la peur je serais passer à côté de quelque chose que j’aurais regretter.

Ce voyage, c’est donc un voyage qui se voudra assez personnel et spirituel, une sorte de quête de sens et de remises en question mais je voudrais aussi en profiter pour y associer toutes les causes qui me tiennent à coeur et en faire un voyage engagé.

Le voyage sera…

Ecolo

Avoir un impact totalement nul sur la planète est impossible du moment qu’on existe. Mais ce qu’on peut faire c’est le limiter au maximum. Je veux voyager de la manière la plus écologique possible, c’est pourquoi je ne prendrai pas l’avion. J’utiliserai principalement le bus, train et covoiture et compenserai mes rejets de CO2 en donnant de l’argent à des associations qui replantent des arbres. Attention la compensation n’est pas une solution miracle mais c’est toujours mieux que rien… Si j’avais eu plus de temps, j’aurai bien aimé faire tout ça en vélo, peut être pour un autre voyage ? J’utiliserai au minimum les appareil électriques, utiliserai un chargeur solaire pour mon téléphone, économiserai l’eau au maximum, privilégierai au maximum les produits bio.

Je laisserai aussi les endroits que je quitte plus propres que je ne les ai trouvés. On est tous responsable de notre planète. Ce n’est pas parce que ce n’est pas vous qui avez jeté cette canette que vous n’êtes pas responsable de la pollution générée, on est tous responsables. Si quelqu’un salit votre maison, vous n’allez pas la laisser sale sous prétexte que ce n’est pas vous qui avez sali, non ? Je considère que c’est pareil pour la Planète. Je pense qu’il faut être deux fois plus responsable pour toutes les personnes qui ne le sont pas assez…

J’aimerais beaucoup rencontrer des agriculteurs, des porteurs de projets, des entrepreneurs qui oeuvrent à rendre le monde plus écolos. Pourquoi pas faire du woofing à un moment ! On verra 🙂

Végane

Evidemment mon engagement pour la cause animale n’a pas de frontière ahah. Je vais découvrir les alternatives qui sont proposées dans les villes que je vais visiter. Voir comment le véganisme est perçu, en parler, débattre gentiment, questionner. J’aimerais beaucoup visiter des refuges pour animaux et faire du bénévolat.

Toujours avec une attitude bienveillante et positive j’espère faire questionner les gens sur leur consommation de produits animaux. Le but n’est pas d’imposer quelque chose mais bien de m’assurer que chacun se pose des questions et ne reproduise pas simplement des conditionnements.

Zéro déchets

Beaucoup trop de déchets peuvent être évités. En voyage ce n’est pas chose facile d’éviter les déchets mais je ferai de mon mieux, c’est pour ça que pars avec un kit qui devrait m’éviter un bon nombre de déchets. Dans les magasins, les traiteurs et les restaurants je présenterai cette démarche comme un challenge pour l’été. Ce sera l’occasion de parler du zéro déchets et de petit à petit démocratiser la démarche. Le but est de pousser la démarche à fond le temps d’un mois de voyage et voir à quel point c’est facile ou difficile de vivre zéro déchets sur les routes ! Ce sont avec les contraintes qu’émerge la créativité alors on verra bien ce que je trouve pour réussir ce défi, si vous avez des conseils, n’hésitez pas !

Minimaliste

Je saurai me contenter de peu. Que ce soit au niveau matériel qu’au niveau de choses faites. Je préfère prendre mon temps pour voyager et voir moins de villes en prenant de le temps de vraiment apprécier.

Positif et humain 

On laisse un petit peu de nous dans chaque échange, dans chaque action que l’on fait. C’est comme ça que l’on contribue chacun tous les jours à façonner le monde autour de nous. Je veux apporter tout ce que je peux à le façonner de manière positive. Diffusez des bonnes vibes ! Mon objectif au quotidien est de laisser l’endroit et les personnes que je viens de laisser en meilleur état que je ne les aient trouvées.

J’aurai des pensées et une attitude positive, bienveillante et respectueuse vis à vis de ce qui m’entoure. Je veux diffuser un message de paix, de tolérance et de respect envers la Terre et tous ses habitants. Je rêve d’harmonie et de paix et c’est ce message que je veux faire passer.

Je veux amener les gens à se poser des questions, à être cette personne qui leur dira qu’ils sont exactement là où ils sont supposés être et qu’ils peuvent devenir la personne qu’ils souhaitent.

Spirituel

Je me sens toute petite dans l’univers, je m’intéresse aux énergies qui régissent notre monde et je suis fascinée par le fait que chacun a une représentation différente de la vie, que chacun ressent les choses différemment et je veux écouter les perceptions des autres. Je veux écouter la vision de la vie des personnes que je rencontre, je veux leur demander pour eux quel est son sens, pourquoi nous sommes là, comprendre leur rapport à la vie, leur rapport à la religion, leur rapport à notre connexion entre nous tous, à la nature, aux animaux… Est ce que vous vous rendez compte que c’est une chance de penser tous différemment ? On peut tellement apprendre des autres ! Je passerai sans doute du temps dans les monastères et églises sur lesquels je tombe, j’apprécie le silence de ces lieux…

Qui sait de quoi demain est fait, au final ?

J’avais besoin de faire le point sur comment je voyais le voyage mais en réalité je ne m’impose rien. Je sais que tous ce que j’ai écrit sera difficile à mettre en place, mais je ferai de mon mieux pour le zéro déchets et l’écologie par exemple ! Je me libère de toute attente. Je prendrai ce qui vient et ferai toujours de mon mieux. Peut être qu’au final je vais rester 1 mois dans un monastère bouddhiste en silence ? Peut être que je vais faire un truc super speed avec une ville par jour et faire la fête ? J’en sais rien. On verra. Je saute dans le vide, je ne sais pas ce qui arrive, je vais perdre tout repère et c’est ce que je cherche. Je veux avoir la tête qui tourne. Être déboussolée pour trouver mon propre nord et comprendre comment fonctionne ma propre boussole. J’ai confiance. Cher univers, je suis prête !

__________

À vous

Si j’écris tout ça ici c’est pour vous inciter à vivre vos propres rêves et ne pas laisser la peur vous freiner. Pendant trop longtemps j’ai eu peur du jugement des autres, je me suis enfermée dans ce que la société attendait de moi. C’est normal si certains projets sont longs à se mettre en place mais si c’est vraiment ce que vous voulez vous pouvez y arriver. Faites ce que votre petite voix vous dit, parce que sinon c’est comme passer à côté de sa vie ! ❤

Et vous ? Des voyages de prévus ? Des projets qui vous tenaient à coeur et que vous avez réussi à mettre en place ? Des choses qui vous faisaient peur mais que vous avez surmonter ? N’hésitez pas à commenter pour s’inspirer les uns les autres 🙂

Je pars pour 1 mois de voyage solo et après je rejoindrai famille puis amis. Je commence par aller à Berlin et à partir de là je ne sais pas vraiment… mais l’objectif c’est d’être en Bulgarie début août. Si vous avez des destinations, des endroits ou avez entendu parler de projets, d’entrepreneurs, de restaurants, d’associations écolo entre ceux deux lieux n’hésitez pas !

Je pars avec un budget de 1400€ pour 1 mois, ce qui fait 50€ par jour tout compris donc on va faire un peu de challenge niveau argent aussi ahah !

Pour suivre cette aventure, ça se passe sur Instagram et sur Facebook 🙂

À lire également sur le blog

Minimalisme : pourquoi je me suis débarrassé de 60% de mes possession
Aimer et accepter son corps : témoignage perso et conseils
Paroles d’une ancienne addicte aux réseaux sociaux
10 conseils pour manger sain
Révolution dans ma salle de bain !
Paroles d’une ancienne accro au shopping
Détox digitale

2 réflexions au sujet de « C’est décidé, je pars faire un tour de l’Europe écolo, zéro-déchets, végane, positif en solo ! »

  1. Je suis fan de toi 😍 non mais sérieusement quel courage et quel déterminé à 21 ans ! J’en ai 27 et je ne sais pas si je serais capable de ça, rien qu’un week-end me fait peur 😂 bref, je vais suivre tes aventures sur insta, hâte de voir ce que ton voyage va donner ☺️

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s